• L'AGROFORESTERIE, mot nouveau, pratique ancestrale

     

    tetard

     

    Une idée nouvelle ?  ou plutôt le nom tout neuf (qui ne figure pas encore dans les dictionnaires) d’une  très ancienne pratique abandonnée du fait des remembrements successifs  et de l’intensification de l’agriculture de l’après-guerre.

     

     

    Les paysages des campagnes d'antan nous montraient des champs entourés de haies et souvent plantés d'arbres, noyers, pommiers ou autres fruitiers et les vaches paissaient dans les prés qui étaient aussi des vergers.

     


    agro-photo.jpg               Moisson sous les peupliers à  Vezenobres

     

    Une autre agriculture est possible


    L'agroforesterie est un mode d'exploitation des terres agricoles associant arbres et cultures ou paturages;  c'est l'association sur une même parcelle d'une activité de production annuelle (culture, pâture, vignes) et d'une production à long terme (bois).

      agro 2 arbres

     

    Contrairement à certaines idées reçues, la cohabitation entre arbres et cultures au sol ne nuit pas à la productivité des terres, elle l'améliore même, en augmentant la biodiversité environnante : les arbres participent à augmenter le taux de matière organique et  l'activité biologique des sols, ils contribuent à améliorer le stockage et la réserve utile en eau sur  la parcelle (grâce notamment à la profondeur de leur système racinaire) et protègent les sols contre l'érosion.

     

                            pré verger2

     

     

     

     

    On se croit en Normandie ! Les vaches  dans le verger profitent de l'ombre des arbres tandis que leurs excréments fertilisent  le sol.

     

     

     

    Dans  l'Yonne, un premier projet expérimental d'agroforesterie sur 5 ans vient d'être lancé sur les aires d'alimentation des captages de la Vallée de la Vanne (voir l'Yonne républicaine du 20/10/2012) conjointement par l'AGROOF (bureau d'étude spécialisé dans l'agroforesterie), le SEDARB (service d'éco-développement agrobiologique et rural de Bourgogne) et l'Eau de Paris.  En parallèle de cette expérience, des réunions de vulgarisation et de sensibilisation à l'agroforesterie  sont prévues avec  les acteurs locaux du territoire. Ainsi les agriculteurs interéssés par la mise en place de parcelles agroforestières ou de haies seront accompagnés et soutenus financièrement par les collectivités (Agence de l'eau et conseil régional). Un premier appel à projet du conseil régional de Bourgogne a été lancé en 2012, un autre est prévu pour 2013.

     
    Appel à projets: l'agroforesterie en Bourgogne

     

    des arbres et des cultures                                   Maraichage sous les arbres 

     

    Grandes cultures, maraîchage, vigne, élevage, tous les types d'agriculture se prêtent à l'agroforesterie. Déjà les subventions agricoles ne sont plus limitées aux seules monocultures et l'agroforesterie peut en bénéficier. Avec la nouvelle politique agricole commune (PAC), cette pratique ancestrale consistant à associer arbres et cultures reviendra bientôt sur le devant de la scène. Agriculteurs "pionniers" et chercheurs en expérimentent déjà les effets depuis plusieurs années,  mais il faudra du temps sans doute pour que renaissent  de nouveaux paysages.


    De nombreuses vidéos sur ce thème  peuvent être consultées sur internet, en voici quelques unes:  

    agroforesterie "la-magie-des-haies"

     "maraichage sous les arbres"

    sur france inter "co2 mon amour" du 16 février 2013 "qu'en est-il du verdissement de la PAC 2013 ?

    dans la revue  les quatre saisons du jardinage de septembre-octobre 2012 "l'arbre reprend racine au champ"


    Ci-dessous une vidéo proposée par Fabien Liagre de l'AGROOF

     


  • Commentaires

    1
    ygnard
    Jeudi 5 Février 2015 à 16:18
    Après avoir vu tant d'arbres abattus stupidement en bordure de champs cultivé, voilà un retour rassurant; en espérant qu'il fasse école dans notre région !
    Jean
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :